Archives janvier 2019

une teleoperatrice

Est-ce qu’on gagne bien sa vie en travaillant sur le net ?

Depuis l’apparition d’internet, le travail en ligne est devenu très populaire au fil de ces dernières années. Plus de 80 % des Français possèdent une connexion internet chez eux. Il est donc possible de travailler de chez soi. Mais une question se pose, les emplois sur le net rapportent aussi bien qu’un autre métier ? Pour mieux étudier le sujet, nous allons présenter différents types de métier sur le web et vous présenter les salaires mensuels des travailleurs dans chaque domaine.

Les emplois en ligne sont vite apparus avec la croissance des nombres de sites web. Et c’est dans le but de maintenir et développer ces sites que ces métiers existent. Il existe plusieurs métiers que l’on peut exercer sur le net. Généralement, on les divise en 7 catégories. On peut citer par exemple la gestion de projet ou encore le graphisme et le web design.

Le webmaster

Un webmaster est la personne qui gère et maintient l’activité d’un site internet. Il est celui qui crée même le site à la demande d’une société ou de n’importe quelle autre structure. Le salaire d’un débutant s’élève à 1500 euros. Mais après quelques années d’expérience, le webmaster peut toucher jusqu’à euros. On peut dire que ce montant se trouve près du salaire net en France qui est de 2130 euros, les derniers chiffres datent tout de même de quelques années.

Le métier de Webmaster requiert quand même une personne ayant un diplôme BAC + 2, tout domaine confondu. Mais le webmaster doit quand même avoir les connaissances en informatiques nécessaires pour l’exécution de son travail comme les langages XML, HTML. Les personnes ayant un diplôme en BTS ou DUT dans le domaine informatique sont très sollicitées pour cet emploi.

Le téléopérateur

une teleoperatriceUn téléopérateur gagne en moyenne 19960 euros par an. Ce qui fait un salaire mensuel de 1663 euros. Effectivement, la paie se trouve autour de 2130 euros (salaire moyen des Français). Mais cet employé est généralement payé en fonction des heures pendant lesquelles il a travaillé.

Le téléopérateur travaille environ 35 heures par semaine, mais il peut en faire moins. Évidemment, ce salaire peut varier d’une société à une autre. Il peut recevoir entre 9,40 et 9,50 euros par heure ; même si parfois il empoche entre 6 et 7 euros.

Quelles sont les capacités que l’on recherche chez le téléopérateur ? Un téléopérateur a pour mission de gérer la clientèle d’une entreprise en recevant leurs appels. Il est également responsable de la saisie des données informatiques de cette entreprise. Les personnes ayant un BAC +2 ou même un BAC peuvent postuler pour l’emploi.

Des études dans la filière de la communication seraient un atout. Un téléopérateur doit être un sujet à l’aise dans la relation clientèle. Les qualités que l’on recherche en premier sont une bonne élocution, la courtoisie envers le client et l’autonomie.

Le télésecrétaire

Ce type de travailleur est chargé de l’administration à distance des appels d’une société, de l’agenda des supérieurs, de la prise des rendez-vous et de l’information des clients de cette société. Pour cet emploi, une formation reste nécessaire hormis les formations basiques (BTP, CAP, BEP). Mais des débutants sont acceptés et souvent, c’est le recruteur qui s’occupe de la formation de ses futurs employés.

Il est rappelé que le télé-secrétaire peut travailler chez lui. II suffit qu’il dispose d’un ordinateur et d’un téléphone connectés à internet.

En ce qui concerne son salaire, un télé-secrétaire touche entre le SMIC (Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance : qui est de 1445 euros) et 2000 euros nets par mois. Mais parfois, il peut gagner jusqu’à 4000 euros.

Et comme les deux métiers cités ci-dessous, le télésecrétaire peut travailler à plein temps ou juste à temps partiel. On peut également choisir le type de contrat que l’on veut effectuer : CDD, CDI, intérim.

L’Intégrateur web

Dans ce métier, un débutant gagne 1700 euros par mois. La rémunération d’un intégrateur web tourne aux alentours de 2000 euros après 3 ans d’expérience. Ceux qui font du freelance sont payés. Un diplôme BAC+2 en informatique tel que le BTS ou le DUT est souvent exigé dans cet emploi. Le rôle d’un intégrateur est faire la mise en page d’un site internet. C’est lui qui s’occupe de l’intégration des images, des textes, sons, graphiques sur la page web.

Conclusion

En conclusion, les travaux sur le net permettent très bien de payer ses fins de mois. Quel que soit l’emploi, qu’il s’agisse d’un webmaster, d’un téléopérateur ou d’un intégrateur, ces travailleurs reçoivent des salaires se trouvant à proximité du salaire net en France. Travailler sur le net présente aussi de nombreux avantages, comme la possibilité de travailler à domicile si l’on dispose d’une connexion internet. On peut également choisir un travail en ligne comme un deuxième emploi, ou essayer de faire des petits boulots comme les sondages rémunérés, jouer à des jeux mais cela ne fera jamais un salaire….

De plus en plus de personnes choisissent les emplois sur le net du fait qu’il ne nécessite pas particulièrement de longues études. Un travailleur du web gagne autant que les autres employés de différents domaines. On constate en effet que les jeunes préfèrent les études à cycle plus court pour se lancer tout de suite dans le marché du travail. Dans ces moments difficiles, plusieurs universitaires choisissent d’abréger leur cursus pour éviter à leurs parents de dépenser trop d’argent pour des études longues et onéreuses


amazon partenaires

5 Astuces Pour Commencer à Gagner de l’Argent Avec Son Blog

5 Astuces Pour Commencer à Gagner de l’Argent Avec Son Blog

Le but de cet article est de vous donner des pistes pour monétiser votre blog. Je n’expliquerai pas ici comment le créer ni comment y apporter du trafic.

Donc, vous possédez déjà un blog, vous avez un trafic régulier et des lecteurs fidèles, et vous vous demandez comment il serait possible de le “monétiser” pour qu’il vous rapporte de l’argent ?

Voici quelques techniques et astuces utilisées par les plus grands blogueurs du web.

Astuce #1 : L’affiliation

C’est une des techniques les plus couramment utilisées et sans doute la plus connue. Vous avez la possibilité de promouvoir sur votre blog des produits vendus par un autre site web, et de toucher une commission si l’un des lecteurs de votre blog achète le produit en question. Sur les sites ayant un programme d’affiliation, vous avez la possibilité de créer à partir de votre compte des liens vers les produits que vous aurez choisi, avec souvent une photo de ces produits.

amazon partenaires

Lorsqu’un internaute clique sur le lien puis achète le produit, le site peut retracer ce lien et l’associer à votre compte afin de vous y reverser votre commission.

Par exemple : Si vous avez un blog qui parle de cuisine, vous pouvez y placer des liens vers de bons livres de recettes que vous aurez sélectionné, et qui viendront étayer vos articles.

L’affiliation peut apporter une réelle valeur ajoutée à votre blog, en plus de l’aspect financier, si elle est utilisée intelligemment.

Sur les produits physiques, les commissions peuvent aller de 3 à 15%. Plusieurs plateformes, dont certaines très connues, vous permettent de vous affilier, telles qu’Amazon Partenaires, eBay Partner, Zazzle, Commission Junction etc.

Il y a également les produits numériques (eBooks, formations vidéo etc.) dont les commissions sont beaucoup plus élevées, car il n’y a aucun frais de gestion, logistique, fabrication etc. Des plateformes sont spécialisées dans l’affiliation sur les produits numériques, les plus connues étant Clickbank, 1tpe, ou encore Paykoo. Je trouve ces régies trop orientée produits américains ( Clickbank), des produits de merde ( 1tpe)

Remarque : Par souci de transparence et d’honnêteté envers vos lecteurs, il est préférable de les informer que les liens figurant dans vos articles sont des liens affiliés.

Astuce #2 : Créer son propre produit

C’est la solution idéale, surtout si vous avez créé votre blog sur un sujet qui vous passionne, et que vous aimez partager avec le plus grand nombre (ce qui est en principe le cas pour la majorité d’entre vous).

Pour cela, les possibilités sont illimitées. Vous pouvez créer un produit physique (bijoux, objets de décoration etc.), que vous pouvez ensuite promouvoir sur votre blog et vendre sur des plateformes prévues à cet effet telles qu’Etsy, Alittlemarket, Ebay, Amazon etc. Attention toutefois à ne pas être victime de votre succès. Lorsqu’on crée un produit physique, il faut en gérer la fabrication, les envois etc. Mais si vous êtes passionné et que vous êtes organisé, alors foncez ! De plus en plus de petites entreprises se créent en commençant de cette façon.

Sinon, les produits numériques ont aussi le vent en poupe pour les blogueurs. Vous pouvez notamment rédiger un eBook, des fiches pratiques, faire des podcasts ou des vidéos, pour partager votre savoir. De nombreux blogueurs créent ainsi, par exemple, des formations complètes sous forme de podcasts, de fiches ou de vidéos.

Et vous n’avez pas nécessairement besoin d’être un expert absolu de votre domaine pour réaliser votre propre formation. Pour reprendre l’exemple du blog de cuisine, vous pouvez rédiger un eBook avec vos propres recettes de cuisine, que vous aurez vous-même améliorées selon vos goûts et votre savoir-faire, et qui pourront tout à fait plaire à vos lecteurs, alors que vous n’êtes pas un grand chef cuisinier de renommée mondiale !

L’avantage premier de cette solution est évidemment qu’il ne s’agit pas de commissions, mais bel est bien d’un produit que vous avez créé et que vous vendez vous-même ; ce qui est financièrement beaucoup plus intéressant, mais qui peut demander un investissement personnel plus important.

Astuce #3 : La publicité au clic

C’est très simple : vous insérez des encarts publicitaires sur votre blog et vous êtes rémunéré au coût par clic (CPC). La régie publicitaire la plus utilisée et la plus connue pour cela est Google Adsense, mais il y en a d’autres bien sur.

Je vais me limiter à la plus utilisée qui est également la plus complète : Google Adsense. L’avantage est que vous décidez de tous les paramètres. Vous choisissez le type de publicité (texte seul, texte et image, image seule etc.), la taille et la forme pour ce qui est des images (bannière horizontale, verticale, rectangle etc.), mais surtout, vous paramétrez Adsense pour que les publicités qui apparaîtront sur votre blog aient un rapport le plus direct possible avec les thèmes qui y sont abordés.

Reprenons notre exemple de blog sur la cuisine. Si vous avez bien paramétré votre compte Adsense, les publicités qui apparaîtront sur votre blog concerneront des livres de cuisine, du matériel de cuisine, de l’alimentaire, ou encore de l’ameublement de cuisine. C’est évidemment primordial pour que vos lecteurs cliquent plus facilement dessus, et que votre blog garde sa cohérence et son dynamisme.

La publicité au clic commence à être financièrement intéressante lorsque le trafic de votre blog est déjà relativement important. Cependant, rien ne vous empêche d’y avoir recours avec un trafic faible, surtout si votre blog est encore jeune et que ce trafic va de toute façon augmenter.

Astuce #4 : Les articles sponsorisés

Ici, on vous rémunère pour publier des articles sur votre blog. Ces articles viseront à promouvoir un produit, un service, un site web ou autre.

Pour sponsoriser vos articles, il vous faudra inscrire votre blog sur des régies spécialisées. Lorsqu’une campagne correspondra à votre blog, ils vous contacteront pour vous demander de publier un article sur le sujet, en y insérant quelques liens.

La rémunération dépendra ensuite de la notoriété de votre blog (on vous demandera de préciser le nombre de visites de votre blog lors de votre inscription). Un gros blog ayant une immense notoriété peut négocier son tarif jusqu’à 2 000€ tandis qu’un petit blogueur va démarrer à environ 20€. N’hésitez donc pas à négocier si c’est possible.

L’avantage est que ces articles sont promotionnels donc souvent très courts, très vite rédigés, et pourront attirer de nouveaux lecteurs vers votre blog. Financièrement, même pour un petit blogueur débutant, gagner 20€ pour un petit article de 200 mots peut s’avérer déjà très intéressant. Et le tarif peut très vite augmenter au fur et à mesure que vous gagnerez en notoriété.

Astuce #5 : Créer un espace membre payant

L’idée est tout simplement de mettre en place un abonnement premium sur votre blog, qui donnera accès aux membres à du contenu exclusif.

C’est une solution plutôt adaptée aux blogs ayant déjà une certaine ancienneté. Il faut commencer par donner à vos lecteurs un contenu certes gratuit mais de qualité, puis de leur proposer un abonnement pour accéder à un contenu exclusif d’une qualité “encore meilleure”.

Dans notre exemple de blog sur le thème de la cuisine, disons que vous y publiez régulièrement depuis un certain temps des articles donnant quelques astuces de cuisine, des recettes etc. Vous pouvez, une fois que vous avez quelques visiteurs réguliers, mettre en place un abonnement qui leur permettra d’avoir accès à des cours de cuisine ciblés, que vous créerez régulièrement (un cours sur les biscuits, un cours sur les recettes mexicaines etc..).

Les possibilités de ce que vous pouvez offrir en plus à vos abonnés sont illimitées. Le gros avantage est que cela peut aboutir à la création d’une vraie communauté, avec des échanges enrichissants et une valeur ajoutée énorme pour votre blog.

Conclusion :

Je vous ai présenté les 5 principales méthodes utilisées pour gagner de l’argent avec un blog. Elles sont toutes différentes, ce qui vous permettra de choisir laquelle convient le mieux à votre activité, à votre blog, à vos envies etc. N’hésitez pas si possible à en combiner plusieurs ! Ces techniques sont simples d’utilisation, gratuites pour la plupart, et le web met à votre disposition tous les outils nécessaires pour atteindre vos objectifs. Vous serez sans doute agréablement surpris du résultat !